24-11-2017
 
 
SOMMAIRE

BELGIQUE POUR LA PAIX

L'événement est presque passé inaperçu, il est pourtant porteur d'une grande espérance : en janvier 2005, pour la première fois dans l'histoire contemporaine, plus d'une centaine d'imams et de rabbins se sont réunis en Belgique, sous le haut patronage du roi des Belges Albert II et du roi du Maroc Mohammed VI, afin de délégitimer ensemble toute forme de violence commise au nom d'un principe religieux.

Entourés de 70 représentants des communautés juives et musulmanes de 34 pays, d'Afrique, d'Asie, d'Europe, du Moyen-Orient et d'Amérique, imams et rabbins ont manifesté leur détermination à faciliter un dialogue entre l'islam et le judaïsme. Le congrès s'est terminé sur l'engagement solennel des représentants religieux présents de ne plus être complices, par leur silence, des violences et des exactions commises au nom de leurs religions.

La rencontre était organisée par la fondation Hommes de Parole, une association non confessionnelle qui cherche par ses publications et ses colloques à créer des espaces de dialogue et de reconnaissance. Partout où il y a des conflits, elle affirme que peut exister une troisième voie, sans vainqueur ni vaincu. Hommes de Parole a notamment organisé en juin 2003 la rencontre de Caux (Suisse) sur le conflit israélo-palestinien, où une quarantaine de personnalités ont posé les bases de l'Alliance pour une Culture de Paix.

(www.hommesdeparole.org)

 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter