24-11-2017
 
 
SOMMAIRE

LA VOIE DES ÉCOVILLAGES (EXTRAIT)

Procurez-vous le reportage complet et ses explications en vous abonnant à En Quête.

Une façon de vivre ensemble plus saine pour la Terre et ses habitants

Patrick Mailloux vient de terminer la construction de sa maison dans un boisé de Saint-André-Avellin, près de la frontière ouest du Québec. Une maison écologique, faite de bois et de paille recouverts de crépi, bâtie de ses mains. Quelques dizaines de mètres plus loin, se dresse une autre maison de paille, construite il y a dix ans par Jocelyn Simard et Madeleine Sauvé, qui y vivent avec leurs trois enfants. Ils sont plus que de simples voisins. Les deux maisons et l'atelier érigé à mi-chemin entre les deux constituent maintenant le noyau de leur écohameau, Terra Flora. Les projets foisonnent [...]

Comme tous les habitants des écohameaux, les trois ont placé au centre de leur vie le respect de la nature, l'utilisation rationnelle des ressources, le partage et la solidarité. « Ne pas prendre à la terre plus que ce qu'on peut lui retourner ».

Il y a encore peu d'écovillages ou d'écohameaux au Québec. Mais ce ne sont pas les candidats qui manquent. Des dizaines de personnes à la recherche d'un mode de vie moins individualiste en rêvent. Elles font circuler leurs idées à travers des associations citoyennes et des revues alternatives comme Aube. Les futurs écovillageois s'inspirent d'expériences réussies comme celle du Groupe de recherches écologiques de la Batture (GREB), au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Quelques familles y vivent dans cinq maisons de bois, chauffées grâce à des foyers et des panneaux solaires. Rien à voir avec l'image que l'on se fait d'une commune, où les gens habitent dans une douce anarchie. Dans les écovillages d'aujourd'hui, chaque famille a ses quartiers; un lieu communautaire accueille les activités de groupe et les réunions. Pour assurer l'harmonie - et la survie ! -, l'organisation est essentielle.

Le terme « écovillage » a été forgé en 1992, lors du Sommet de la Terre de Rio. [...]

Pour éviter les erreurs, un groupe de Québec a envoyé l'an dernier des éclaireurs sur les routes de l'Europe et de l'Amérique du Nord. En quatre mois, Valérie Jamin et Michel Desgagnés ont parcouru 24 000 kilomètres et visité près de 40 communautés à vocation écologique, au Canada et aux États-Unis. Ils ont vu quelques authentiques écovillages, comme celui de Earthaven en Caroline du Nord, constitué de nombreuses maisons en paille et en terre, de bâtiments communautaires et d'un café-salle de spectacle. [...]

Il ne faudrait tout de même pas croire que seuls les plus riches peuvent se permettre de respecter l'environnement. Jocelyn Simard n'a dépensé que 25 000 $CAN (17 000 €) pour s'offrir une maison de 8,5 mètres sur 17. Il l'a bâtie en quatre mois, avec Madeleine, alors enceinte de leur troisième enfant, comme préposée au brassage du béton ! Jocelyn Simard a donné une seconde vie à beaucoup de matériaux récupérés. Pour les planchers, il a acheté des lots de céramiques en fin de série et il a créé de magnifiques mosaïques avec quelques-uns des carreaux cassés. Pour diviser les pièces, il a utilisé des planches qui auraient normalement fini au rebut.

Il a ainsi respecté la règle numéro un des écovillages : l'utilisation de matériaux naturels. Les écovillageois choisissent souvent le bois, le chanvre, la paille ou la terre crue et ce souci s'exprime jusque dans les détails, tels que le choix de l'huile pour protéger les planchers de bois plutôt qu'un vernis aux effluves toxiques.

Le cœur de leur maison à Saint-André-Avellin est un foyer de masse, un chauffage efficace sur le plan énergétique. [...]

Viser l'autonomie sur le plan alimentaire est un autre principe des écovillageois. En produisant ce que l'on consomme, on évite la pollution liée au transport des denrées et on s'assure de manger des produits sains. L'agriculture biologique est à l'honneur, il va sans dire, que ce soit sur une vaste terre ou dans un simple potager, selon le nombre de bouches à nourrir. Avec le sien, la famille Sauvé-Simard produit assez de légumes pour toute l'année. À l'automne, elle dépose carottes, betteraves, choux et autres légumes durs dans des caisses remplies de paille et les place dans la chambre froide. Les arbres fruitiers sont également généreux. [...] ©EQm

Procurez-vous le reportage complet et ses explications en vous abonnant à En Quête.

À lire aussi dans En Quête :
LE VILLAGE RÊVÉ : La route est parfois longue entre l'écovillage imaginé et sa réalisation.
SIMPLE ET GÉNIAL : Carton, paille, terre... Tout est bon pour construire une maison. À condition d'avoir un peu d'imagination.

©P.Gilbert/Greb
©P.Gilbert/Greb
©P.Gilbert/Greb
 

L'AUTONOMIE : UNE UTOPIE ?
Dans le monde des écovillages, le fin du fin est évidemment de devenir autosuffisant [...].

 
 

LE VILLAGE EN VILLE
À la ville comme à la campagne, les habitations communes écologiques ont le mérite d'apporter des solutions à des problèmes qui dépassent les questions de l'environnement. [...]

 
 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter