26-09-2017
 
 
SOMMAIRE

DÉPOSER LES ARMES

En octobre 2003, Amnesty International, Oxfam et le Réseau d'action international sur les armes légères (RAIAL) ont lancé une campagne mondiale pour le contrôle des armes. Les signataires peuvent associer leur photo à la pétition pour créer une galerie de portraits qui dépassera le million de visages.

Il y a environ 639 millions d'armes légères en circulation sur la planète. Chaque année, on en produit huit millions de plus. Un commerce qui rapporte 22 milliards $US aux pays fournisseurs. À eux seuls, les cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies (France, Russie, Chine, Royaume-Uni et États-Unis) exportent 88% des armes conventionnelles dans le monde.

Chaque minute, une personne meurt de mort violente. « Préoccupés par la recherche d'armes nucléaires, bio-logiques et chimiques dans leur lutte contre le terrorisme, les gouvernements ont largement fait abstraction des véritables armes de destruction massive - les armes légères », dit Rebecca Peters, directrice du RAIAL. Il n'a jamais été aussi facile par exemple de se procurer des pistolets. En Somalie, les enfants-soldats sont appelés « Uzi », ou « AK », en référence aux armes qu'ils portent.

La campagne s'attache à obtenir d'ici 2006 l'adoption d'un traité international sur le commerce des armes. Les initiateurs de cette campagne rappellent que le Traité sur l'interdiction des mines antipersonnelles, obtenu en décembre 1997, est né de la rencontre de pressions gouvernementales fortes et d'un soutien populaire mondial.

(L.F. - www.controlarms.com)

©E.St Pierre
 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter