24-11-2017
 
 
SOMMAIRE

COMPAGNONS DE LA PAIX

Hindous, musulmans, chrétiens : la leçon que nous donnent les plus petits.

L'éducation est un chemin vers la paix, où la spiritualité trouve naturellement sa place. En témoigne cette initiative d'une dizaine d'enfants qui gravitent autour de la Maison des Enfants de Bangalore et qui ont appelé leur petit groupe les Compagnons de la paix. Ils ont élaboré une charte commune dans laquelle ils promettent de prier ensemble, hindous, musulmans, chrétiens, de vivre en paix et d'aider les pauvres.

En Quête : Comment est né votre groupe ?
Civin : On se connaissait tous puisque nos petits frères et sœurs vont à la Maison des Enfants, et on avait envie de faire des choses ensemble.
Shabana : Dans notre groupe, il y a des chrétiens, des musulmans et des hindous. Nos papas et nos mamans ont accepté qu'on fasse des camps quelques jours pour jouer, faire des choses pour les pauvres, prier ensemble... Quand les chrétiens vont à la messe, nous on reste pour faire la vaisselle ! Après c'est à notre tour de prier.

EQM : Pourquoi « Compagnons de la paix » ?
Benedict : La paix, on a du mal à y arriver car on est trop différents. À l'école, il y a toujours des clans par religion. Ils se bagarrent.
Louis : Ça va très vite, en une minute, ça peut être la bagarre générale. Civin a même mordu quelqu'un jusqu'au sang !
Civin : Oui, je sais, ce n'est pas un exemple... C'était avant le groupe.
Vinci : À l'école, on n'a pas de cours sur la paix. Personne n'est là pour nous aider à la récréation. Le professeur de sport arrive juste avec un bâton pour nous séparer, puis rien... ça recommence le lendemain !

EQM : Comment faites-vous la paix, alors ?
Nazima : On ne participe pas aux bagarres ni aux insultes.
Shabana : Et puis on essaie de ne pas faire de clans, d'aller avec tous.
Louis : On respecte aussi les autres, on ne se moque pas de leurs prières ou de leurs vêtements.
Civin : On prépare un spectacle : comment construire la paix à l'école, en famille, dans le quartier...
Stella : On est aussi en train de faire un livre sur la paix, on voudrait le publier l'année prochaine.

EQM : Et pour les pauvres, qu'avez-vous fait ?
Civin : Nous, on n'a pas d'argent. On vient tous de familles pauvres, alors on va jouer avec les enfants des rues, ou on en aide d'autres à faire leurs devoirs.
Lavana : Des fois, on garde les bébés des mamans qui vont travailler.
Louis : Ici en Inde, les gens ne se mélangent pas. Les musulmans n'aident que les musulmans et les hindous que les hindous.
Nazima : À l'école, c'est pareil ! Si tu es chrétien dans une école chrétienne, alors tu peux avoir le repas du midi gratuit. Mais si tu es musulman, tu n'en as pas.
Shabana : Ce n'est pas juste, nous on veut aider tout le monde, car ça aussi c'est s'occuper de la paix ! ©EQm

C.T. ©EQm
N.P. ©EQm
P.P. ©EQm
 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter