24-11-2017
 
 
SOMMAIRE

BILLET : L'ESPACE DE NOTRE TENTE

En marge de notre temps, bien des peuples portent une histoire fabuleuse. Saurons-nous les écouter ?

De vraies rencontres, c'est ce que nous vous proposons dans ce numéro consacré aux « peuples de l'extrême », ces peuples qui vivent aux marges de notre monde. Marges géographiques : ils ont dompté des déserts de sable, des univers de glace, des enfers de roches ou de forêt. Marges économiques : nombre d'entre eux vivent de peu, un équilibre délicat négocié sur des siècles avec la nature. Marges sociales et politiques enfin, où ils survivent à force de ténacité...

Leur avenir ? Incertain, parfois périlleux. Ces peuples ont pourtant traversé le temps. Ils portent des manières d'être, de faire, de vivre d'une richesse incomparable. Un trésor d'humanité. Parmi eux, nous avons inclus le « peuple » des pauvres qui a aussi bien des choses à nous apprendre.

« L'histoire officielle nous propose une vision darwinienne de l'évolution de l'humanité : sélection des plus aptes, disparition des inaptes, écrit Bernard Werber, dans son roman L'Empire des Anges. Elle sous-entend que les aborigènes d'Australie, les peuples des forêts d'Amazonie, les Indiens d'Amérique, les Papous ont historiquement tort parce qu'ils ont été militairement plus faibles. Or il se peut qu'au contraire ces peuples dits primitifs puissent nous apporter par leurs mythologies, leurs organisations sociales, leurs médecines, des apports qui nous manquent pour notre bien-être futur. »

Notre premier devoir est donc de nous asseoir avec les uns et les autres - sans naïveté car ces peuples aussi ont leurs contradictions. Un devoir d'amitié, si l'on peut dire, pour prendre le temps d'écouter leur voix et leur histoire, souvent fabuleuses. Un voyage, pour les regarder vivre et rêver leur avenir, en cherchant avec eux des chemins pour l'accomplir à leur mesure.

Un Touareg, une Inuit et un Quechua vous ont même écrit. Leurs textes traitent de choses à la fois simples et essentielles. Aveuglé par la puissance de sa technologie, l'Occident ne les a-t-il pas un peu oubliées ? ©EQm

L.F. ©EQm
Rédacteur en chef
 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter