26-09-2017
 
 
SOMMAIRE

VIVRE MA DIFFÉRENCE DANS LA RICHESSE DU SAVOIR

Procurez-vous le reportage complet et ses explications en vous abonnant à En Quête.

Assumer sa différence et s'adapter à la diversité du monde est une règle d'or que je trouve importante à adopter.

Mais dans un monde si globalisé et si moderne, l'uniformité et la conformité sont de plus en plus exigées. La recherche du savoir et l'échange permanent avec les autres m'invitent constamment à replonger profondément en moi-même pour les rejoindre.

Le philosophe Socrate disait : « Connaître les autres c'est bien, mais se connaître soi-même c'est mieux ».

Mon expérience en France m'a beaucoup marqué et m'a enseigné bien des choses sur les autres et sur moi-même. à mon arrivée en 1999, j'ai commencé d'abord par une longue observation de ce beau pays mais aussi et surtout des comportements des hommes et femmes qui l'habitent. J'ai appris énormément par les enfants, les livres, l'ordinateur (Internet), ARTE et France 5. Au début, je cherchais à me fondre dans la masse, à m'habiller comme les Européens pour ne pas me faire remarquer et, surtout, pour me faire accepter. Jusqu'au jour où j'ai posé pour une photo avec des étudiants au Club Méditerranée où j'étais Gentil Organisateur (GO) auprès des enfants. Nous étions une trentaine en maillot de bain autour d'une piscine. J'étais le seul à ne pas être blanc. Après la photo, une petite Angélique de 4 ans vint me voir. Elle me dit : « Tu es comme un grain de beauté parmi les Blancs. » Un grain de beauté... La beauté dans la différence. Cette phrase me toucha énormément. Je cherchais à ressembler aux autres et ces mots me rappelaient à quel point j'étais avant tout un Touareg façonné par le désert avec son sable, sa lumière, ses horizons, ses couchers de soleil, son vent, bref sa nature et ses animaux. Je pris conscience que je devais réapprendre à rester moi-même. Pourquoi tenter d'être ce que je ne suis pas ? Les grains de beauté d'un corps enrichissent son charme secret. Oser affirmer sa couleur, son âme et en être fier. Depuis ce jour, je m'habille en Touareg dans la rue et partout au gré de mes envies. J'ai découvert à quel point les autres m'acceptaient encore mieux, me reconnaissaient. 

La culture est une richesse inestimable, la différence aussi. L'homme pressé court derrière le temps. Les philosophes disent qu'il est « son fils ». Lorsque j'ai quitté mon désert, j'avais en tête plein d'images d'un monde merveilleux habité par des femmes et des hommes heureux, à l'abri du besoin, ayant tout ce qui nous manquait dans le désert, entre autres de l'eau, de la verdure et suffisamment à manger. Dans le désert, « l'horizon est la demeure de l'homme ». L'enseignement y est celui de la nature et de nos ancêtres. L'envie des voyages et l'appel des contrées lointaines, m'ont fait quitter ma terre natale sans savoir vraiment ce qui m'attendait. Mais le sage malien Amadou Hampaté BA disait que « la meilleure des connaissances est celle qui mène l'homme vers les hommes ».

Au Mali j'avais découvert une petite bibliothèque à Bourem où les livres étaient ensablés mais mon bonheur y était immense avec de grands moments d'évasion grâce à des histoires d'un ailleurs lointain et cela était pour moi une invitation. J'avais l'impression de trouver des trésors inespérés et, en effet, chaque livre surgi du sable en était un. C'est ainsi que je découvris les merveilles de la littérature française. Chaque auteur était une révélation, un appel vers la France, vers l'Occident. Quelle formidable richesse de savoir ! Quelle ouverture ! Chez nous dans le désert, l'univers des possibles s'épanouit simplement entre le ciel, la roche et le sable. En France en revanche, il y a la mer, les montagnes, les livres, les médias... Tant de moyens pour éveiller les rêves ! [...] ©EQm

Procurez-vous le reportage complet et ses explications en vous abonnant à En Quête.

©M.Frayssinet
Moussa autographiant
ses livres.
©M.Clauzier
Moussa au départ
de la Caravane du Cœur
à Paris.
 

Moussa Ag Assarid est également auteur de Ya pas d'embouteillage dans le désert. Actuellement étudiant en Master II de Management du Développement en action humanitaire et sociale, il est par ailleurs pigiste à RFI et France Culture et à ses heures conteur et acteur. Il est président des Associations Caravane du Cœur et Ennor France, dédiées à la scolarisation et à la santé des nomades.

SITES des ASSOCIATIONS dans lesquelles il est très actif :
http://agassarid.free.fr/
http://www.etoile-touareg.org
http://caravaneducoeur.com
http://www.ennor-france.blogspot.com
http://teryaso.free.fr/actualites.php

 
 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter