26-09-2017
 
 
SOMMAIRE

QUAND LA SOURCE DE VIE DEVIENT SOURCE DE MORT

Indispensable à la vie, l'eau est aussi la première cause de mortalité dans le monde : 8 millions de morts par an, soit 22000 par jour, dont la moitié d'enfants.

Les causes en sont les maladies liées à l'eau insalubre : diarrhée (6000 morts d'enfants par jour), choléra, typhoïde, polio, méningite, hépatites etc.

Le Gange, pourtant symbole de pureté dans la mythologie hindoue se révèle un véritable dépotoir : 1,7 milliards de litres d'eaux usées déversées chaque jour dans le cours du fleuve. Les usines rejettent leurs déchets industriels et les communes leurs déchets organiques. La police y jette même les corps humains non réclamés qui rejoignent les corps à moitié consumés dans les cérémonies funéraires. à Bénarès, la concentration en matière fécale est 2000 à 4000 fois supérieure à la limite fixée par l'Organisation Mondiale de la Santé. Ce n'est pas pour rien que 66 % des habitants de la ville en contact quotidien avec le fleuve souffrent de gastro-entérite aiguë, de dysenterie, de typhoïde, d'hépatite A ou même de choléra. Curieusement, peu de personnes pensent à l'eau comme première cause de mortalité, peut-être en raison de la multiplicité des maladies qui sont à l'origine des décès. Ainsi, seuls 10 % des Français savent que ces maladies liées à l'eau sont la première cause de mortalité dans le monde, 54 % pensant qu'il s'agit de la malnutrition et 34 % du Sida.

(Sondage Solidarités/Louis Harris. Libération)

 
Accueil Copyright S'abonner Nous contacter